Projet de federation AMHE Index du Forum

Projet de federation AMHE
Forum pour organiser le projet de federation AMHE en france

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

le problème du "sport"
Aller à la page: 1, 2, 311, 12, 13  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Projet de federation AMHE Index du Forum -> Projet de federation AMHE -> Projet d'organisation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 09:28 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Qualifier de sport une activité est quelque chose de risqué. Et interessant. Mais risqué.

Déja, sport:

Citation:
Mot emprunté de l'anglais. Il sert à désigner Toute sorte d'exercices physiques, de jeux d'adresse ou de force, courses de chevaux, joutes sur l'eau, chasse à courre, gymnastique, escrime, automobilisme, etc. Faire du sport. S'adonner aux sports. Cultiver les sports.



Donc sport désigne les activités physiques.

MAIS ! :

Sociologiquement, le sport implique des éléments inévitables comme la compétition, nécessaire pour CLASSER les gens. On est dans la pure ligne de ce qu'on a fait au XIXème, procéder a des classifications de tout (animaux, végétaux, gens, documents)

Ce qui implique quelque chose de grave, dans notre société actuelle:

toutes les activités sportives seraient motif a compétition pour classer les gens.


C'est là le danger pour les AMHE.

A moins que, comme au golf/tennis/ etc etc , on établisse un classement des pratiquants.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Sep - 09:28 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
faber


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2008
Messages: 14
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 10:29 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

L'aïkido est aussi un art martial sans compétition.
_________________
fabrice guillou


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
balafon


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 96

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 10:31 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

oOo
_________________
*-:/,!.+


Dernière édition par balafon le Lun 20 Oct - 21:26 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Carriere Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 112
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 10:45 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Le terme de « sport » a pour racine le mot de vieux français desport qui signifie « divertissement, plaisir physique ou de l'esprit »
Physique et esprit c'est bien le cadre AMHE, Histoire et pratique.

Nous avons dans notre asso fait le choix aprés test de ne pas faire de grades, puisque la connaissance de soi, du développement de la personalité, de la détente, on est seul juge de là ou l'on en est.
de plus le premier des combats sur soi c'est l'orgueil ( donc out des grades, des hierarchie).

Dans l'histoire on retrouve dans la chevalerie seulement deux états celui de chevalier et d'ecuyer.(enseignant et éléve)

Nous avons remplacé les compétitions par des rencontres ou le but est la confrontation et non la manisfestation de l'ego

 Apprendre à se connaître, connaître ses vertus (ses forces et de ses limites)
. Développer ses aptitudes cognitives perception de l’environnement avec la commande motrice en passant par la mémorisation, le raisonnement, les émotions et le langage.
. Développer ses aptitudes sensorielles.
 
. Développer la personnalité sans vanité ni orgueil, par le respect, la responsabilité et la maîtrise de soi.
 
. Apporter une détente, plaisir et bien-être physique, psychique et social.
. Acquérir une force et des techniques de défense
qui devront lui permettre, un jour, de faire face aux agressions
 (physique ou mentale).
_________________
http://www.chevaleresque.com
Gilles CARRIERE - CANILHAC


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 10:55 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Citation:
Le terme de « sport » a pour racine le mot de vieux français desport qui signifie « divertissement, plaisir physique ou de l'esprit »
Physique et esprit c'est bien le cadre AMHE, Histoire et pratique.



Voir ma réflexion dans un autre post

Citation:
Dans l'histoire on retrouve dans la chevalerie seulement deux états celui de chevalier et d'ecuyer.(enseignant et éléve)



C'est une organisation sociale, qui n'a RIEN a voir avec nos pratiques, si ce n'est le cadre social ancien.

Le but des AMHE, je pense, est de pratiquer dans le monde moderne des techniques martiales sans aller a l'encontre de ce monde moderne. Ce dernier nous offre des règles contemporaines (notion de sport, d'éthique) qui remplacent avantageusement les principes sociaux présidant a la création des AM anciens... donc pas besoin réel de mettre ca sur le tapis.

Citation:
Développer la personnalité sans vanité ni orgueil, par le respect, la responsabilité et la maîtrise de soi.



Hors propos

Citation:
 Acquérir une force et des techniques de défense
qui devront lui permettre, un jour, de faire face aux agressions



Dangereux. Hors de question même pour moi. On est pas une école de guerriers. L'armée fait très bien ce genre de choses.


Revenir en haut
faber


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2008
Messages: 14
Localisation: Le Mans

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 10:56 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Sport = classement mais pas forcément compétition.

Mais classement sans compétition signifie aussi être jugé ce qui provoque inévitablement polémique sur polémique ! (exemple : l'aïkido toujours...)

Un avis personnel : beaucoup de pratiquants des AMHE veulent être "plus fort, meilleur, s'imposer face aux autres" (consciemment ou inconsciemment d'ailleurs). Il faudrait peut-être accentuer le rôle du "partenaire" (Uké en aïkido). Celui qui "fait" la technique travaille mais celui qui "subit" travaille aussi. Peut-être que si l'on orientait la pratique vers cet "esprit", le sentiment de compétition s'atténuerait ? Est-ce possible en AMHE, je n'en sais rien...
_________________
fabrice guillou


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 10:59 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

On a des exemples pédagogiques semblables dans les AMHE (je pense a Fiore et a la construction didactique de son ouvrage, notamment)

Maintenant, ca fait un peu trop "zen" pour les AMHE.....

Faudrait voir comment ca se passe du coté de la canne et du baton, par exemple.


Revenir en haut
Laurent Marenco


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 82
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 18:03 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Sport ne veut pas dire compétition. Certes, sociologiquement, c'est difficile à admettre, c'est pour que ça que nous pouvons nous orienter vers une activité culturelle, plutôt que sportive.

Après, si on veut de la compétition, on est confronté à un problème, c'est les règles qui vont régir cette compétition et qui seront le critère sur lequel on jugera qui sera le meilleur. C'est net, c'est clair et c'est simple dans l'idée, on prend deux pratiquants (voire un si on admet des compétitions style kata), on voit qui fait le plus de points suivant les règles (des notes de juges?, des touches dans la tête de l'adversaire ? un copinage éhonté avec la fédé ?) et on dit c'est le gagnant.

La tâche de la fédé sur ce sujet, c'est de définir les règles, de faire qu'elles couvrent tous les cas de figures que la fédé admettra dans son objet et de diffuser ces règles auprès des assos membres pour qu'elles organisent leurs compétitions sur cette base. La fédé pourra également organiser des compétitions à titre propre, genre championnats.

La question de l'aspect sportif est posé dans un autre post. Si on finit par décider que la fédé aura un aspect sportif (au sens compétition, que ce soit interne à l'asso ou à plus haut niveau), il convient de fabriquer ces règles. De là découlera peut être une classification par disciplines ?

Alors à mon avis ouvrons un post dédié spécialement aux règles régissant cette ou ces "compétitions".


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fabo


Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2008
Messages: 189
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 20:26 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

On est une activité physique culturelle Smile

Citation:
On est pas une école de guerriers. L'armée fait très bien ce genre de choses

non, elle forme des soldats. Pas des guerriers. Disgression

Citation:
Dans l'histoire on retrouve dans la chevalerie seulement deux états celui de chevalier et d'ecuyer.(enseignant et éléve)


Comme a dit Pierre-Al, la chevalerie on s'en tape. Pour plein de raisons.

Quid de prévot/Maître et tout le toutim ? Wink

C'est a moitié une private joke. Vous avez peu idée de à quel point la controverse sur l'usage du terme "Master" a fait rage sur les forums anglophones.

_________________
Fabrice Cognot
http://ww.detailleetdestoc.com
http://www.hemac-dijon.com


Revenir en haut
Grég Reynaud


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 157
Localisation: Plumergat

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 15:33 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Pour les dénominations, il faudra en causer, mais si une source nous dit, voilà le responsable qui arbitre le tournoi est un "juge d'arme", alors si on codifie une discipline autour d'un tournoi comparable, aucune objection à ce que l'arbitre soit un "juge d'arme".
Par contre, comptez pas sur moi pour appeler "Maître" un quidam hormis un notaire ou un avocat. Donc, je propose plutôt que les niveaux d'enseignement ou de responsabilités des salles ce soit des instructeurs, ou plus neutre, des moniteurs. Après, rien n'interdit que le gars qui s'assure de l'état des armes ou de l'attribution des "couloirs" ait un titre folklo. Mais il serait assez détestable de devoir s'adresser à eux autrement qu'avec Monsieur ou madame ou Mademoiselle.

Pour l'anecdote, mon père me racontait qu'il avait couru des années après des maîtres en arts martiaux pour leur faire passer des brevets d'Etat. Lassé de se voir présenter des feuille de chou japonaises, ils avaient fait des démarches pour en faire traduire ou demander des équivalences avec l'ambassade. Les deux tiers de ces diplômes étaient des faux purs et simples et leurs détenteurs qui se faisaient soigneusement appeler "Maîtres" ont exercé toute leur vie en enseignant sans aucune base réelle qu'être autodidacte après avoir passé un mois au Japon pour les moins filous.

A+
_________________
Si tu enfermes dans ta main une abeille, elle te pique, ça fait mal mais ce n'est pas grave. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu'il n'y aurait plus d'abeille !
Un pasteur allemand mort à Dachau.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 15:57 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Citation:
Par contre, comptez pas sur moi pour appeler "Maître" un quidam hormis un notaire ou un avocat.


Bah, légalement on serait plusieurs a pouvoir se prévaloir du titre de maitre, ou de docteur.... Wink Alors on en est pas là... Smile

Quoique.... maitre.... ca jette. Je pourrais créer un mouvement sectaire, des gardes du corps féminines bien roulées.... AH mince, on me dit que Rael l'a déja fait...

Plus sérieusement

Citation:
Après, rien n'interdit que le gars qui s'assure de l'état des armes ou de l'attribution des "couloirs" ait un titre folklo.

Je propose "Responsable matériel". Ou intendant. Comme au bureau.

Citation:
Mais il serait assez détestable de devoir s'adresser à eux autrement qu'avec Monsieur ou madame ou Mademoiselle.



Si on avait DEJA ca, ce serait super.


Revenir en haut
Grég Reynaud


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 157
Localisation: Plumergat

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 16:11 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

En plus ça nous démarquera des "Messire" pas toujours bien employés des reconstituteurs moyens. Respect sans pontification, c'est assez sain comme attitude je pense.

A+
_________________
Si tu enfermes dans ta main une abeille, elle te pique, ça fait mal mais ce n'est pas grave. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu'il n'y aurait plus d'abeille !
Un pasteur allemand mort à Dachau.


Revenir en haut
cedric ougier


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 37
Localisation: vesoul

MessagePosté le: Mar 30 Sep - 16:45 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

"Responsable matériel" je crois que tu va trop loin Pierre al, te rend tu compte des implications de tes propos ? Laughing Laughing
Si vous me cherchez je suis loin très loin dehors Mort de Rire


Revenir en haut
MSN
Christine Haas-Fraile


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2008
Messages: 24
Localisation: Montpellier

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 22:03 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Le seul interet que je voie au terme de "sport" c'est que cela implique qu'il faut un minimum de condition physique pour pratiquer les AMHE et qu'il faut savoir faire un échauffement pour éviter les accidents. car beaucoup de pratiquant oublient que cela peut être utile.

Sinon, activité physique culturelle c'est sympa Wink

Nous on utilise le terme d'enseignant car c'est transmettre un savoir donc tout ceux qui ont un savoir dans l'asso peuvent devenir enseignant
_________________
Compagnie Saint Guilhem

Christine Haas-Fraile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Grég Reynaud


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 157
Localisation: Plumergat

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 23:50 (2008)    Sujet du message: le problème du "sport" Répondre en citant

Activité physique culturelle, pourquoi pas, ça refléte assez bien l'esprit. Ca y est nous voilà classé avec la force basque, la danse de société et la rando oenophile.... Mr. Green


Enseignant, je pense que c'est tout à fait pertinent dans la réalité de ce que vous faîtes. Mais là ça va vous vous connaissez tous, comme je le disais plus haut les deux tiers des "maîtres" en AMO dans les années 80 étaient des charlatans. Comment protéger des débutants des beaux parleurs charlatans ?
(c'est une question ouverte et qui me trotte dans la tête que je pose)

A+
_________________
Si tu enfermes dans ta main une abeille, elle te pique, ça fait mal mais ce n'est pas grave. Mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu'il n'y aurait plus d'abeille !
Un pasteur allemand mort à Dachau.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:55 (2017)    Sujet du message: le problème du "sport"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Projet de federation AMHE Index du Forum -> Projet de federation AMHE -> Projet d'organisation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 311, 12, 13  >
Page 1 sur 13

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com