Projet de federation AMHE Index du Forum

Projet de federation AMHE
Forum pour organiser le projet de federation AMHE en france

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La norme CE
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Projet de federation AMHE Index du Forum -> Projet de federation AMHE -> Questions juridiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:55 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Je reproduit ici les posts sur la norme CE lancés par Ensilidium.

Citation:
Citation:
"Les tireurs s'arment, s'équipent, s'habillent et combattent sous leur propre responsabilité et à leurs risques et périls. Les mesures de sécurité (...) édictées par le présent règlement ne sont destinées qu'à renforcer la sécurité des tireurs sans pouvoir la garantir (...)".


C'est toujours l'article t15 (règlement technique FIE août 2008).

Citation:

Charge aux responsables (enseignant ou arbitres) de s'assurer que les conditions sont bien réunis, la pratique se faisant sous leurs responsabilité.


C'est ce qui se fait en escrime notamment pour l'arbitrage. L'arbitre ne vérifie pas tout mais au moins que la sous-cuirasse respecte les normes.
Donc, quelque part, il doit en partie engager sa responsabilité (surtout pour les mineurs).

Et puis, je rappelle un élément concernant la sécurité : les équipements de sécurité doivent avoir le marquage CE.
Je pose la question : est-ce que ce que chacun utilise pour l'instant a le marquage CE ?
Parce qu'une fédé ne pourra pas conseiller un équipement non CE (du style importer des Etats-Unis...)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:55 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:55 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Pourtant (je reprends ce que je connais le mieux) la fede de judo/kendo DA utilise un équipement majoritairement issu d'atelier asiatiques. Je pense pas qu'un seul shinai soit européen (hormis peut etre quelques exception). Et je parle pas des éléments spécifiques comme le bogu (l'armure) de kendo.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:56 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
ensiludium a écrit:

Et puis, je rappelle un élément concernant la sécurité : les équipements de sécurité doivent avoir le marquage CE.
Je pose la question : est-ce que ce que chacun utilise pour l'instant a le marquage CE ?
Parce qu'une fédé ne pourra pas conseiller un équipement non CE (du style importer des Etats-Unis...)


"CE conforme aux normes européennes" : Ensiludium, tu as trouvé ça où comme obligation ?
En base-ball c'est très rare par exemple. Mais par contre, il peut y avoir des dérogation ou des extensions d'usage sur certains matériels.

En général, soit les fédé agrééent des modéles et interdisent d'autres (avec le jeu trouble des sponsors), soit elles édictent un cahier des charges minimal (ex: Le plastron devra couvrir l'aîne et sera constitué d'une matière hydrofuge de W cm d'épaisseur résistant à X Dalton/cm2 recouvert de Y couches d'un textile dont la résistance à la perforation sera d'au moins Z D/mm2) A charge pour les fabricant se s'y conformer (et de faire mieux) à charge pour les pratiquants de se munir d'un équipement conforme et non détérioré.

Après, le logo CE, ça veut dire qu'un jeune enfant qui machônne ou fout le feu à ton plastron ne s'étouffera ou ne s'asphyxiera pas, en gros.

A+


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:56 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Ce n'est pas parce que la FFEscrime exige sur ses compètes de jeunes le marquage CE qu'il est obligatoire. Sinon les tournois d'escrime sur le sol français accueillant des étrangers seraient ingérables.
A mon avis, la fédération doit donner un cahier des charges général au niveau de la sécurité, charge aux organisateurs d'événements d'établir leurs propres règles et exigences.
Si vous commencez au niveau fédéral à édicter des règles précises concernant les protections/armes à utiliser pour les compétitions (je n'aime pas ce terme pour ces activités*), vous allez droit vers une FFE bis, avec une sélection d'armes reconnues et normées, à l'exclusion rapide de toutes autres.
*Il peut y avoir combat, opposition sans compétition désignant un premier, un deuxième, etc.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:57 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
C'est justement la question de ce thread olivier...

http://projetfedeamhe.xooit.fr/t21-La-question-de-la-competition.htm


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:57 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Citation:
tu as trouvé ça où comme obligation ?


Article R322-27 code du sport : Les dispositions de la présente section, prises en application de l'article L. 221-3 du code de la consommation, s'appliquent aux équipements de protection individuelle pour la pratique sportive ou de loisirs dont la liste est établie à l'annexe III-3.
Article R322-28 code du sport : Ne peuvent être fabriqués, importés, détenus en vue de la vente, mis en vente, vendus, loués ou distribués à titre gratuit que les équipements de protection individuelle qui respectent les exigences essentielles de santé et de sécurité définies à l'annexe III-4, et qui sont munis du marquage " CE " défini à l'article R. 322-30.
Article Annexe III-3 à l'article R322-27 : Les équipements de protection individuelle soumis aux dispositions du code du sport sont les suivants :
1. Les articles de protection des membres inférieurs et supérieurs :

Les chaussures comportant une partie spécifique assurant une protection ;

Les gants de protection, à l'exception des gants de ski ;

Les articles de protection des oreilles, à l'exception des articles de protection contre les conditions atmosphériques ;

Les articles de protection contre le rayonnement solaire (lunettes, masques).

Ces équipements relèvent des dispositions de l'article R. 322-31 du code du sport.

2. Les masques et visières de protection de la face :

Les protège-dents ;

Les casques et bombes, à l'exception des casques destinés aux usagers de motocycles, cyclomoteurs et vélomoteurs pour utilisation sur la voie publique, et des casques et bombes pour cavaliers ;

Les plastrons de protection ;

Les coquilles de protection ;

Les bouées et brassières de natation ;

Les gilets de sécurité contre la noyade spécialement destinés à la navigation de plaisance.

Ces équipements relèvent des dispositions de l'article R. 322-32 du code du sport.

3. Les parachutes de secours pour parapente :

Ces équipements relèvent des dispositions de l'article R. 322-33 du code du sport.



Citation:
Ce n'est pas parce que la FFEscrime exige sur ses compètes de jeunes le marquage CE qu'il est obligatoire.



Tetetetetetete !
Merci, on s'est fait faire suffisamment chier en escrime avec ces histoires de CE pour s'en inquiéter.
Moi, je parle de la Loi, pas de règles fédérales. Et je parle de ce qui se passe dans les assoc. concrètement.
Qu'une personne détienne et utilise un matériel non CE, c'est son problème (sauf peut-être les mineurs), il fait ce qu'il veut.
Mais, il est interdit pour une assoc de "louer ou distribuer à titre gratuit" une protection individuelle non CE.
Donc, s'il existe du matériel collectif loué ou prêté et qu'il y a un problème, c'est le président qui ira en taule...

Je suis désolé d'apprendre au assoc de reconstitution qu'elles vivent dangereusement si elles ont du matériel associatif de protection (elles sont "CE" vos armures d'assoc. ?) !
(Du coup, tout le monde va être motivé pour rentrer dans une fédé maintenant, pour normaliser tout cela )

Citation:
Après, le logo CE, ça veut dire qu'un jeune enfant qui machônne ou fout le feu à ton plastron ne s'étouffera ou ne s'asphyxiera pas, en gros.


C'est sûr que c'est de la connerie, mais c 'est de la connerie qui coûte cher.

Citation:
Je pense pas qu'un seul shinai soit européen (hormis peut etre quelques exception). Et je parle pas des éléments spécifiques comme le bogu (l'armure) de kendo.



Un shinaï n'est pas une protection individuelle donc pas de marquage CE.

Pour le bogu, si : donc... bonne chance aux assoc de Kendo le jour où il y a un problème.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:57 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Un peu de tout :



Un mot sur les exemples venant de l'étranger :

mes amis suédois, par exemple, y vont gaiement au Nylon avec rien d'autre que des masques d'escrime, des coudes et des gants de hockey et l'ineffable coquillette. Il leur arrive même de faire pareil avec des Feder. Donc ?




Autre chose : comment qualifierais tu les protections individuelles qu'on achez nous (si tu t'en souviens) ?


"distribué à titre gratuit" implique-t-il une notion de don, ou de prêt ?




Tiens, en passant là je vous copiecolle un truc que j'avais raconté sur notre forum à nous :

Citation:
Tiens, parmi les trucs que j'ai vu ce WE, ceci me parait pas mal (pour les garçons) :



Je suis en train de réfléchir à diverses combinaisons/solutions de protection, sinon, basées également sur mes expériences de ce WE, pour les différents types de simulateurs qui nous sont accessibles. L'idée est de pouvoir travailler en sécurité optimale que ce soit avec le bois ou le métal. Les options sont nombreuses. Les coûts sont variés.
Par exemple, ce qui me gêne toujours par rapport aux gambisons, c'est leur manque d'efficacité sur les impacts ponctuels (estocs), de même que les coups divers sur les parties saillantes (clavicules, coudes). Pour les coudes, c'est facile de se procurer de quoi les protéger - même si je trouve que les protections d'avant-bras laissent trop souvent la face interne à découvert. Le WE dernier, deux combattants, et non des moindres, ont été touchés (rien de sérieux, juste une douleur très, très intense et assez permanente pour être handicapante - Kenneth et Lopez, pour ceux qui les connaissent). Pour le reste (ponctuel et clavicules), il faudrait pouvoir agrémenter le gambison d'une solution semblable à ceci :



qui a l'avantage en plus de descendre sur les parties molles de l'abdomen. Ce que, d'ailleurs, j'avais plus ou moins essayé d'approcher avec mes expérimentations sur le polyéthylène de novembre-décembre dernier.
D'autres protections ventrières supplétives nous sont disponibles via les sports de plein-air, comme le hockey ; en voici un échantillon :
http://www.hockeyfactoryshop.co.uk/acatalog/Hockey_Factory_Shop_Chestpads_1…
En toute fin de page, la Slazenger International est utilisée par certains membres du groupe des frères Thomas, qui semblent en être satisfait (surtout du rapport qualité/prix)
Je trouve aussi que les protections de type motocyclette (comme ce que portaient Serena et Sarah cette année à Dijon) laissent également l'abdoment trop découvert, de même que trop d'espaces où un estoc mal placé peut être très dangereux, même avec du Shinai. Par contre, les jambières/genouillères de moto semblent ofrir une bonne couverture de la zone genoux/tibias/cou de pied.
Les sports et activités de plein-air, comme le hockey sur gazon sus-mentionné ou le contrôle d'émeutiers ou de rassemblements de populations, ont également apporté diverses solutions de protection pour les parties hautes et basses (voir plus haut dans ce message l'exemple de chez Damascus), surtout pour les impacts. Des exemples d'armures de hockey sur gazon, vous en avez ici :
http://www.hockeyfactoryshop.co.uk/acatalog/Hockey_Factory_Shop_Body_Armour…
Pour le cou, peu d'autres solutions que les gorgerins en cuir et/ou métal si on veut travailler en acier. Pour un travail au bois ou au nylon, les type Galls semblent plus que largement suffisants. Après avoir pu examiner pas mal de protections de gorge de hockey, je trouve celles-ci trop légères, en particulier devant le larynx. Mais il semble possible de les renforcer à cet endroit précis par un strip thermoformé de PET inséré dans une poche spéciale. Doublé avec les 1600N de résistance de la bavette d'un bon masque d'escrime (à condition que celle-ci ne remonte pas sans arrêt), les diverses solutions semblent viables.
La meilleure que j'aie pu voir lors des IOCHEMA est celle que portent Kenneth et Lopez (encore eux) : rien de moins qu'une bavière en cuir remontant au niveau du nez, placée devant le masque pour la partie supérieure, et sous la protection de torse pour la partie thoracique. Elle a sauvé la vie de Gert.
Je sais que des marchands et fabricants espagnols sont en train de développer un nouveau modèle en se basant sur le feedback des pratiquants, à suivre donc.
Pour les 'parties basses', là encore les choix sont multiples - le Damascus ci-dessus a l'avantage de couvrir le devant, le coccyx et les côtés des cuisses et du bassin. Le Hockey propose de quoi protéger les bijoux, en remontant sur les zones pubiennes et abdominales :
http://www.hockeyfactoryshop.co.uk/acatalog/Hockey_Factory_Shop_Abdoguards_…
Je signale au passage que les dispositifs fixés aux armures Galls de l'association dTdE ont plutôt bien rempli leur rôle également : éloignées des zones qu'elle protègent, elles ne transmettent pas immédiatement l'impact à l'ensemble de la cible. Ce pourrait être une solution à maintenir (un écran suspendu à l'entrejambe, à quelque distance, et s'appuyant sur le haut des cuisses plutot que directement sur les parties - parce que même très bien protégé, un bon coup là dedans, avec des protections type coquille, ca fait toujours..heu..réfléchir).
A noter que les pratiquants du sexe dit 'beau' ont tout intérêt à se couvrir à ce niveau là aussi : moins de risque pour la descendance, mais la douleur est bien là. Des protections pelviennes pour femmes existent, pensez-y :
http://www.hockeyfactoryshop.co.uk/acatalog/Hockey_Factory_Shop_Womens_Pelv….
Pour la poitrine, les filles, veillez à avoir les fameux NeP*, qui ont fait la joie de plus d'un bourguignon en terre grand-bretonne. Combinés aux autres solutions existantes, ils restent la base idéale.
Les gants ont fait l'objet de discussions vives et argumentées ici et ailleurs, je ne m'y étendrai donc pas. Hockey, Lacrosse, Riot gear, chacun ses préférences. Les Galls restent mes préférés en attendant d'avoir pu tester les Astro gloves de hockey. Dommage qu'ils ne soient plus si facilement disponibles.
La seule chose, qui peut-être d'ailleurs modérée par l'altération des outils offensifs - voir plus bas - est qu'il sera toujours très difficile de couvrir la paume de la main.
En plus des soluttions gambison++ ou armure++, une troisième option est offerte par la bonne vieille escrime sportive, comme le démontrent fort bien nos amis des Hammaborg :
http://www.youtube.com/watch?v=lqY6Imy5K0Q
Je pense que les petits défauts (manque de protection sur les épaules) peuvent être aisément compensés par le port, sous le plastron de MA, d'une armure de rugby de ce type :

additionnée de plaques semi-rigides de PET au niveau abdominal, insérées dans des poches spéciales cousues dans la doublure du plastron de MA.
Je pense, si les finances suivent, m'orienter vers cette solution.
Mais attention : une armure trop encombrante pourra altérer en négatif la pratique du Blossfechten (combat sans armure) - pour vous comme pour votre adversaire. Or, c'est ce qu'on cherche à simuler.
C'est donc un compromis à trouver entre l'effciacité de la protection (résistance aux impacts ET surface couverte), la mobilité, et l'encombrement (sans omettre le transport ET l'aspect esthétique...)
Egalement, dans toutes ces solutions, la chaleur reste un élément important à considérer. Je ne saurais trop louer l'efficacité et la quailité, et le merveilleux confort d'utilisation des produits de type underarmour : ils changent vraiment la vie. Pour ma part, je préfère les modèles compressifs, mais c'est selon les choix de chacun.
Les masques....ca reste l'idéal pour la tête, à condition de si possible couvrir l'arrière du crâne. La solidité des grilles semble varier seon les fabriquants. La résistance exprimée (350N, 1600N) est celle de la bavette. Certaines personnes qui ravaillent au métal ont renforcé la grille par des barres métallqiues externes - ca peut être une solution.
Couvrir l'arrière : on prend rarement des coups d'estoc ici, c'est pourquoi je pense qu'une protection relativement aérée, mais solide, peut faire l'affaire. La chaleur est un des gros problèmes d'un masque trop fermé.
Des bricolages sont possibles, voir la vidéo des hammaborg pour quelques exemples.
La meilleure solution reste, quand on prend un coup, de le prendre de face
Les outils d'offense et de défense active - les armes, quoi - constituent un point important de la sécurité et de la pratique. Les problèmes liés à la 'grande triangulation' ont eux aussi fait l'objet de discours variés, que je vous invite à lire si vous ne l'avez déjà fait.
Leurs avantages et défauts varient autour des axes de réalisme, sécurité et coût, les deux premiers étant souvent contradictoires.
Mon avis personnel est que rien ne peut remplacer le métal, sinon le métal lui-même. Mais aussi que rien ne peut ôter le danger du métal.
C'est pourquoi, pour le moment, les Übershinai sur base ovale ont toujours ma préférence pour les assauts libres ou le sparring. Leur comportement dynamique est aussi proche que possible d'une épée, leur seul problème est leur comportement au fer, légèrement différent du 'vrai truc'.
Les épées en bois, ou les shinai non modifiés, gardent l'avantage du faible coût, ce qui est tout de même important pour tous les pratiquants. On ne roule pas tous sur l'or, et moi à ce niveau là je suis même plutôt piéton. Le shinai a l'avantage d'être plus sécurisé que le bois brut, car plus élastique, mais le défaut d'être 'rond' en section, et - dans un aspect opposé - plus élastique.
Les épées en nylon ont un comportement au fer semble-t-il proche de l'acier - elles glissent bien au contact - mais restent aussi dangereuses à l'impact que des bouts de bois. En plus, d'après certains faiseurs italiens (grands par le talent et petits par la taille) d'épées en bois, plastique et nylon, elles transmettent intégralement à la main les vibrations de l'impact, et favorisent les problèmes articulaires à terme. Ajouté à celà le danger représenté par leurs pommeaux et gardes métallqiues aux formes agressives, et surtout des côuts élevés, et leur intérêt se voit grandement diminué.
Les solutions métalliques sont disponibles, avec diverses fortunes :
- l'aluminium. Il convient à mon avis pour les armes à une main (Langmesser par exemple) où les impacts d'estoc ou de taille ne bénéficient que marginalement de l'énergie du donneur ; par contre, en tant qu'armes à deux maisn je les pense à proscrire pour les assauts et sparrings : l'alu est trop rigide au fer, et trop dangereux en taille et en estoc. Ce sont donc des alternatives aux épées en bois, pour ce qui est de l'épée longue. Pour le Langmesser, mon expérience me fait dire que l'alu est une bonne idée.
- l'acier se décline en plusieurs variantes, qui d'ailleurs ne se comparent pas selon l'arme que l'on pratique.
Les armes tranchantes sont à réserver à la coupe ou à l'invasion de zombie. Acquérir des modèles de la plus grande historicité possible au niveau dynamique me semble impératif. Tout est dit.
Les 'Blunts', cad les armes non-tranchantes, doivent posséder des caractéristiques dynamiques aussi proches que possible des 'vraies'. Certains fabriquants proposent des modèles de qualité à cet égard, d'autres des modèles de qualité moindre - la différence se fait donc dans le rapport qualité/prix. Elles permettent l'exercice au fer, et l'aguérissement au comportement du métal - à ciondition, encore une fois, qu'elles se comportent comme des épées et pas comme des ailes d'avion coupées.
En revanche, elles ne peuvent convenir pour un assaut libre ou un sparring à pleine vitesse.
Les Métal d'entrainement : plusieurs modèles existent, des un peu trop rigides Albions Meyer et Liechtenauer, en passant par les (pour autant que j'ai pu en juger) fort correctes Flagellum Dei, ou les peu onéreuses Feder de chez Hanwei. Ce dernières cependant se sont montrées trop souples - l'effet spaghetti - et trop mal fabriquées (pliures, cassures. Danger). Dans ce domaine, l'expérimentation permettra de dégager des tendances, même si encore une fois les Feder semblent hélas ne pas tenir la route (ce qui me navre eu égard aux efforts investis par nos camarades des Ochs).
Les Feder permettent cependant là aussi de former aux sensations du métal - mais leur souplesse les rend peu aptes à l'exécution de certains exercices ou de certaines techniques. Cette même souplesse, qui leur autorise une certaine sécurité dans l'estoc....jusqu'à ce qu'elles cassent.
D'autres modèles ont fait ou vont faire leur apparition sur le marché. A nous de les évaluer.
Pour la rapière :
On m'a conseillé Darkwood, on m'a conseillé Atrim, on m'a conseillé Del Tin, on m'a conseillé Hanwei. Je verrai, selon les feedbacks que j'aurai. Lee Smith, champion de rapière au IOCHEMA, ne jure que par Atrim ou Del Tin, et Caroline Stewart et Phil Marshall de la Schoole of the Sword ne parlent que Darkwood. A voir, donc.
La rapière peut n'être travaillée que en métal. Le coût et les préférences perso feront la différence.
Sport7 propose également un choix de matériel adapté à l'escrime de duel, Odel pourra nous en dire plus à ce sujet.
Malgré tout, pour le travail en métal, il est impératif de moucheter la pointe de l'arme, même l'épée longue. Nous savons tous ce que peut donner une lame, même très 'blunt', et la facilité avec laquelle elle peut rentrer n'importe où, surtout là où c'est tout rouge dedans.
Et rien en remplacera la prudence, la modération et le bon sens des combattants : chacun est responsable de sa sécurité propre, et surtout de celle de son adversaire.
Je ne vous demande pas de 'controler vos coups' - on sait tous à quel(s) point(s) un tel postulat est contre-productif et surtout peut-être plus que tout générateur de danger.
Voilè. ce n'est qu'un bref apercu, que quelques brèves réflexions et propositions basées sur mon expérience personnelle ou par procuration. A chacun d'en faire ce qu'il veut. Les solutions sont aussi diverses et variées que les fantaisies de chacun. L'important reste quoi qu'il advienne la sécurité : pour vous, pour vos partenaires, et pour le développement et la pratique de nos Arts.
*Nichons en Plastique



Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:57 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Hop, ici

http://projetfedeamhe.xooit.fr/t61-Galerie-photo-Quelle-est-votre-pratique.…

On parlait des équipements

Citation:
Boudou

Alors, la ghilde, elle est petite, elle est pauvre. Elle n'a pas des costumes.

Mais elle a quand meme deux feder, deux épées en bois, une batterie de shinais modifiés et lestés, des masques d'escrimes, des gorgerins, quelques gambisons, une veste de MA (c'est trop génial ce truc), des dagues en caoutchouc, quelques rapières fin XVIème a lame souple, deux fukuro shinais courts pour le messer, des dissack en bois.

Bref, beaucoup de matos qui se veut sécurisé. C'est le fond de notre pratique : Offrir une pratique moderne et sécurisée d'arts martiaux anciens.

Avec la mauvaise tete de la mairie de versailles, on s'entraine dehors.

Heuuuu je sais pas quoi dire d'autre.

Ah si, tous les cadres de l'assos sont des universitaires. Et l'un est devenu inspecteur fiscal.... comment ca on s'en fout ?

Je mets des photos un jour.

Citation:
Du matériel de protection individuelle mis à disposition par l'assoc !
Donc, je suppose que tout ça, cela porte le marquage CE...
http://projetfedeamhe.xooit.fr/t47-SI-il-y-a-competition.htm?start=60#p1033


Citation:
Les masques oui.

Les gorgerins non.

La veste de MA.... et ben non, bien qu'elle soit vendue par un organisme francais

Les gants non.

Les coquilles oui.

Les gambisons non (un artisanal et un de revival us)

De toute facon..... on aura un souci avec cette obligation CE. Parce qu'il n'y a quasiment rien de marqué CE qui puisse convenir aux protecs.



Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:58 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
CE c'est du ressort du fabricant et c'est pas gratuit...

En revanche, certaines Fédé ont obtenues par décrets des dérogations qu'elles sont allées chercher au corps à corps notamment chez les sports américains. Remarque rien que ça, ça t'élimine les reconstituteurs, mais pas les playmobils

A+


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:58 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Un listing de matos, listing évolutif, me semble une solution potentiellement efficace. Mais ca risque de faire du vilain.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:59 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Sinon, les gants de hockey c'est super protecteur...


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:59 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Moi par exemple, j'ai fait un gros mix.

Gants de cuir. Dessous, une protec d'avant bras de kendo

Dessus, une mitaine de free fight sans le boudin intérieur (ca empèche de prendre une épée)

Et ben j'ai jamais vu un truc qui protégeait autant.

Mais c'est pas CE. Ni le gant de cuir, ni les protecs de kendo.

EDIT: les mitaines non plus, c'est du matos usa, en fait.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:59 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Pierre Alexandre Chaize a écrit:
Un listing de matos, listing évolutif, me semble une solution potentiellement efficace. Mais ca risque de faire du vilain.


Pour être clair :
Le respect de la sécurité matérielle c'est de la responsabilité du prés' de club ou de l'organisateur de stage selon le contrat.
L'informer des lois est une mission fédérale tout comme la conquête de dérogation ou l' obtention d'extension d'usage de certains matériels.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 18:59 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Je pensais a un listing comme conseil, pas comme obligation.


Revenir en haut
Pierre Alexandre Chaize
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2008
Messages: 659

MessagePosté le: Ven 3 Oct - 19:00 (2008)    Sujet du message: La norme CE Répondre en citant

Citation:
Citation:

"distribué à titre gratuit" implique-t-il une notion de don, ou de prêt ?


Très bonne question. En tout cas, la location, cela tombe clairement sous le coup de cette disposition.
"Distribuer à titre gratuit", cela veut dire certainement "prêter" ; est-ce que cela veut dire aussi prêt gratuit ?
Cela se discute. En tout cas, cela mérite d'avoir l'interprétation de la DGCRF vu les conséquences...
Dans le doute, je crains bien qu'une assoc qui prête un matos importé non CE, elle trinque en cas d'accident pour une connerie d'étiquette CE.


Citation:

Les gorgerins non.

Les gants non.

Les gambisons non (un artisanal et un de revival us)




Il y a des présidents d'assoc qui aiment vivre dangereusement.



Citation:

La veste de MA.... et ben non, bien qu'elle soit vendue par un organisme francais


Parce qu'elle doit dater d'avant 2005.

Citation:


De toute facon..... on aura un souci avec cette obligation CE. Parce qu'il n'y a quasiment rien de marqué CE qui puisse convenir aux protecs.


C'est obligatoire en UE, d'abord pour le fabricant, ensuite pour l'importateur.
Donc, j'en conclus que tout est acheté directement à l'étranger...

Citation:


Hop, ici


Euh ? Je me demande si cette histoire du marquage CE ne devrait pas être isolé dans le forum.
Car, cela peut devenir potentiellement le premier apport de la Fédé à ses adhérents : prise de conscience d'un gros risque juridique...!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:04 (2017)    Sujet du message: La norme CE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Projet de federation AMHE Index du Forum -> Projet de federation AMHE -> Questions juridiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com